sexta-feira, 8 de fevereiro de 2008

Os vinte e nove Sonetos de Amor de Étienne de La Boétie (6)

Soneto VI

Ce dit maint un de moi (1): De quoi se plaint-il tant,
Perdant ses ans meilleurs en chose légère?
Qu´a-t-il tant à crier, si encore il espère?
Et s´il n´espère rien, pourquoi n´est-il content?

Quand j´étais libre et sain, j´en disais bien autant.
Mais, certes, celui-là n´a la raison entière,
Mais a le coeur gate de quelque rigueur fière,
S´il se plaint de ma plainte, et mon mal il n´entend.

Amour tout à un coup de cent douleurs me point,
Et puis l´on m´avertit que je ne crie point.
Si vain je ne suis pas que mon mal j´agrandisse

À force de parler: s´on( si on) m`en peut exempter
Je quitte les sonnets, je quitte le chanter;
Qui me défend le deuil, celui-là me guérisse
.

(1) “Maint dit cela de moi"

FAR

Sem comentários: